Michel Rocard

Révision de 31 mai 2018 à 14:40 par Sam (discussion | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Révision de 31 mai 2018 à 14:40 par Sam (discussion | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Il a dit

« Je suis persuadé que les jeunes nazillons qui se sont rendus odieux à Rostock votent “non” à Maastricht. »

  • Le Figaro, 17 septembre 1992


« Maastricht constitue les trois clefs de l’avenir : la monnaie unique, ce sera moins de chômeurs et plus de prospérité ; la politique étrangère commune, ce sera moins d’impuissance et plus de sécurité ; et la citoyenneté, ce sera moins de bureaucratie et plus de démocratie. »

  • Ouest-France, 27 août 1992


« [À propos du traité de Maastricht] Ce qui n’était pas prévu, c’est que les peuples puissent refuser ce que proposent les gouvernements. »

  • International Herald Tribune, 28 juillet 1992


« Je suis révolutionnaire par le calcul de probabilités. »

  • Déclaration devant les Pionniers de Marbella, 1972


« Je n'emploie pas le mot gauchisme quand il s'agit de constater que dans certaines situations, il est nécessaire de passer à l'action direct... Si c'est cela qui caractérise le gauchisme, il est claire que je suis moi-même un gauchiste. »


« Le drapeau rouge est pour moi porteur d'une très grande espérance. »

  • RTL, 29 mai 1969
Michel Rocard et Alain Krivine

Sa nébuleuse