Alain Krivine

Il a dit

« Si on fait 10 %, je me fais rabbin. »

  • Le Parisien, 11 juin 1999


« Il m'a toujours manqué 99 % des suffrages. »


« Je suis permanent à vie. On a essayé d'envoyer un autre camarade à la télé, les joumalistes plient bagage. C'est Krivine ou rien. »

  • L'Événement du jeudi, 26 décembre 1996


« Ce n'est pas parce que le drapeau rouge a été sali par ceux qui sont aujourd'hui la mafia en Russie que nous devons abandonner ce drapeau. »

  • Bercy, 3 avril 1996


Les militants de la LCR devaient « ne plus tolérer les meetings de Le Pen dans toute la France. »


« À la cellule du quartier, il y avait un nombre important de juifs. On avait une motivation plus forte que les autres sur les camps et le génocide. »

  • Passages, juillet 1988


« Il est bon d'apprendre le maniement des armes dans une perspective révolutionnaire. »

  • 6 janvier 1975


« Il faut préparer les conditions d'une grève illimitée comme en 1968, mais il faut aller plus loin qu'en 1968, il faut paralyser le pays. »

  • 7 juin 1974


« Le pouvoir légal de la bourgeoisie, avec son Parlement, ses préfets et ses flics, sans autorité réelle, et le pouvoir illégal de l'Assemblée populaire, réellement représentatif. Les milices ouvrières armées qui se sont créées pour protéger l'usine en grève serviront à mater d'éventuelles ripostes violentes de la bourgeoisie, tout en représentant les futurs détachements ouvriers armés de demain. »

  • Questions sur la révolution, éd. Stock, 1973


« L'emploi de la violence de résistance de la classe dominante. »

  • Questions sur la révolution, éd. Stock, 1973


« Les voies de passage pacifiques et électorales au socialisme [au Chili] amènent un bain de sang qui aurait pu être évité en prenant dès le départ des mesures draconiennes contre la réaction. »

  • Questions sur la révolution, éd. Stock, 1973


« Notre formule : un nouveau mai 68 enrichi de l'expérience de Lip pour l'organisation de la lutte et l'expérience du Chili pour l'armement du prolétariat. »


« ll faut s'attaquer aux piliers mêmes de l'édifice bourgeois, l'école actuelle et la famille aussi bien que le capitalisme et l'armée. À la rentrée, la Ligue communiste commencera un travail de sape dans les casernes. »

  • 7 juin 1973


« Ce n'est pas par les élections que le pouvoir pourra être pris, mais par la violence, par l'illégalité. »


« Au risque de chagriner le bourgeois, la violence révolutionnaire est la seule méthode pour accoucher d'une société socialiste dans ce pays. Cela ne veut dire que le passage au socialisme se fera dans un bain de sang. »

  • Meeting à la Mutualité, 21 mai 1969


« J'étais un stalinien terrible. »

  • Propos rapportés par Jean Bertolino, L'Aurore, 7 mai 1969


« Pour terminer, je voudrais tenir un langage dit "bolchévique". Je pense que la tactique actuelle envers ceux qui sont, soit sympathisants, soit propagandistes de l'OAS, est de les isoler. Il ne faut pas hésiter à leur casser la figure, à leur prendre leurs papiers d'identité et à les dénoncer. On les a fichés, on les connaît. »

Michel Rocard et Alain Krivine

Sa nébuleuse