Alain Minc

Il a dit

« D'ailleurs les trois autres églises ne sont presques plus des religions, ce sont des ONG. Aujourd'hui c'est quoi l'église catholique ? c'est une ONG, grosso-modo, la plus grande des ONG. »

« Ce référendum n'est pas la victoire des peuples sur les élites, mais des gens peu formés sur les gens éduqués »

  • « Alain Minc : «Paris et Berlin devraient aider Londres à ne pas quitter l'UE» », Charles Jaigu, Le Figaro, 29 juin 2016 (lire en ligne)


« Je voudrais que l'on applique ce que les Américains appellent la discrimination positive. »


« Il faut suspendre la loi de 1905 pendant 5 ans. »


« Je crois qu'il faut faire ce que les Québécois appellent les accommodements raisonnables. »

« Quand je suis à Londres, voir des femmes en burqa ne me pose aucun problème,... »


« Le référendum est pareil à une "vérole" antidémocratique que la France aurait propagée dans l'ensemble de l'Europe. »

  • Le Figaro, 11 avril 2005


« Jusqu’à présent, une économie pouvait jouer à cache-cache avec la mondialisation. Ce sera de plus en plus difficile. La vraie révolution viendra, plus vite encore, de l’avènement de l’euro. D’un côté, il nous protégera des excès de la globalisation et rouvrira à l’Europe une marge d’autonomie ; de l’autre, il nous contraindra à une modernisation forcée. Ce n’est pas la dynamique des idées qui nous rendra libéraux, de droite ou de gauche. Celles-ci ne précèderont pas, mais suivront, la mutation, à marche accélérée, que nous vivrons au cœur de la zone euro. Vous, les hommes d’État, deviendrez les notaires de cette transformation, à défaut d’avoir su en être les acteurs, mais, sauf pour la classe politique, l’essentiel n’est pas là. La France, comme souvent, aura eu de la chance. Sans l’euro, mal à l’aise devant la mondialisation, elle aurait sans doute connu le déclin. Grâce à l’euro, l’histoire, cette providence des peuples, lui permettra une fois de plus de tenir son rang ; la grâce française n’a donc pas disparu... »

  • La mondialisation heureuse, éd. Pocket, 1999, chapitre intitulé « les lois de la gravitation économique »


« L’immigration va augmenter : autant s’y préparer et y préparer les Français au lieu de les laisser fantasmer à partir d’une situation aujourd’hui moins critique qu’ils ne veulent le croire. »

  • La Vengeance des nations, éd Grasset, 1990


« [La population immigrée est] plus réduite que d'aucuns le prétendent. [...] les chiffres demeurent bien inférieurs à ce que l'agitation politique pourrait faire croire. »

  • La Vengeance des nations, éd Grasset, 1990, pp. 155-160


« [Le nombre des clandestins] ne doit pas être très supérieur à ce qu'il était en 1981. »

  • La Vengeance des nations, éd Grasset, 1990, pp. 155-160


« [Il faut] lutter contre le délire xénophobe [et en finir avec cette] paranoïa française. »

  • La Vengeance des nations, éd Grasset, 1990, p. 208


C’est « l’ignorance qui alimente la xénophobie »

  • La Vengeance des nations, éd Grasset, 1990, p. 154


« Entre une Europe en pleine décadence démographique et les pays surpeuplés du Sud de la Méditerranée, le phénomène de déversoir est inévitable. »

  • La Machine égalitaire, éd. Grasset, 1987, chap. « Les dix commandements »