Amar Lasfar

Il a dit

« Ma lecture moi de ça [de la prière dans la rue, ndlr], je dirais, encore une fois, c’est une réussite de l’intégration. C’est-à-dire nous avons accepté de prier Dieu dans la rue. On va bénir la rue. On ne va pas la salir. On va la bénir. Qui dit prière dans la rue : je vais mettre mon visage, ce que j’ai de précieux, je vais mettre mon nez, mon front et je vais dire «Soubhana Rabbi’al-Adhîm» (سبحان ربي العظيم) sur le bitume [«Soubhana Rabbi’al-Adhim» = Gloire et pureté à mon Seigneur le Glorieux]. Vous croyez que je le fais par orgueil. Si on n’était pas des musulmans, qui [hormis nous, ndlr] accepterait de mettre son visage par terre ? On le fait par modestie vis-à-vis de Dieu »

Sa nébuleuse