Bernard Tapie

Il a dit

« Si Le Pen est un salaud, ceux qui votent pour lui sont des salauds. »

  • Déclaration lors d'un meeting au Palais des Sports à Marseille, 28 janvier 1992


« Il faut à tout pris culpabiliser les électeurs de Le Pen [...]. Pour moi, le seul ennemi, c'est le Front. La République ne sera pas en danger demain si Jacques Chirac est élu président de la République ; par contre, si soixante-dix députés fascistes siègent à l'Assemblée nationale, il y a un vrai danger [...]. On ne peut pas mettre Chirac et Giscard dans le même panier. Chirac a toujours refusé toute alliance avec le Front national. Il en a toujours condamné les thèses avec la volonté affirmée de les combattre [...]. Une autre droite joue à la surenchère vis-à-vis de Le Pen. C'est évidemment la technique et la stratégie de Giscard. »

  • Radio Shalom, 20 novembre 1991


« Nous combattons en France ceux qui propagent des idées intolérantes, raciste et antisémites. Il ne faut pace que ceux qui s'allient au Front national en France, comme c'est le cas pour M. Gaudin, puissent se dédouaner en étant reçus par des officiels israéliens. »

  • Déclaration lors d'un déplacement de l'OM à Jérusalem


« Disons que la gauche a permis le phénomène Tapie, en m'ouvrant les robinets. Avant, j'étais tricard, interdit de télé, de rendez-vous avec les banquiers ou les fonctionnaires des Finances. »

Sa nébuleuse