François Hollande

Sommaire

Il a dit

« Le pays s’est redressé, ses comptes publics sont équilibrés »

  • Boulogne-sur-Mer, 31 mars 2017


« Aujourd'hui, ma fierté est de pouvoir remettre à mon successeur un pays plus fort, plus digne, plus soudé, plus cohérent qu'en 2012 »

  • Crolles, 18 mars 2017

« La France, elle est plus forte qu’il y a 5 ans [...]. La France est dans un meilleur état que cette France que j’ai trouvée en 2012 »

  • Crolles, 18 mars 2017


« Il faut un acte de liquidation. Il faut un hara-kiri. Il faut liquider le PS pour créer un Parti du Progrès. »

  • Propos tenus le 11 décembre 2015 et rapportés par Gérard Davet et Fabrice Lhomme, in Un président ne devrait pas dire ça..., éd. Stock, 2016

« C’est le même combat. Celui qui consiste d’une part à protéger l’humanité des actions de mort que porte l’État islamique, qui frappent, bien plus que la France, l’ensemble du monde. Et d’autre part à préserver la planète de nos propres inconséquences, qui peuvent être, demain, des sources de conflit et de guerre. Avec la même urgence. Le fanatisme qui tue aujourd’hui. Et l’indifférence qui consume notre planète. »

  • L’Express, 24 novembre 2015


«  Ce sont les musulmans qui sont les premières victimes du fanatisme, du fondamentalisme et de l'intolérance. Nous devons refuser les amalgames et les confusions. »

« Il n’y a pas une civilisation, mais des civilisations de l’islam. Toutes raffinées et rayonnantes... Elles se fondent sur la tolérance à l’égard de toutes les interprétations du monde. »

  • Discours lors de l'ouverture du nouveau département des « Arts de l’Islam » du Louvre, 17 septembre 2012


« Les quartiers, les cités sont une chance pour la République. Ne sous-estimez pas la force de votre décision. Avec le suffrage universel, une voix en vaut une autre, et si certains sont plus riches que vous, vous, vous êtes plus nombreux qu'eux ! »

  • Discours à Aulnay-sous-Bois, 7 avril 2012


« Dans cette bataille qui s’engage, je vais vous dire qui est mon adversaire, mon véritable adversaire. Il n’a pas de nom, pas de visage, pas de parti, il ne présentera jamais sa candidature, il ne sera donc pas élu, et pourtant il gouverne. Cet adversaire, c’est le monde de la finance. »


« Oui, je n'aime pas les riches. Je n’aime pas les riches, j'en conviens. »

  • « À vous de juger », France 2, 8 juin 2006


« J'ai toujours été responsable lycéen ou étudiant. Plutôt dans la gauche mais pas gauchiste. Disons libertaire [...]. L'enterrement d'Overney en 72, c'était à la fois le paroxysme et la fin du gauchisme triomphant. J'ai adhéré au PS quelque temps plus tard. »

  • Actuel, octobre 1992

Ils ont dit de lui

Manuel Valls

« Hollande est méchant, mais dans un cadre. Macron, lui, est méchant, mais il n'a pas de codes donc pas de limites. »

  • « Pour Valls, "Macron est méchant" et "n'a pas de limites" », source AFP, Le Point, 14 mai 2016 (lire en ligne)


Bernard-Henri Lévy

Jacques Attali

« C'est un ami, je le vois très souvent et je le soutiens, j'estime que c'est le meilleur président depuis François Mitterrand »

  • À propos de François Hollande
  • TV5 Monde, 1er mars 2015


« Ça reste un ami, ça reste le meilleur président qu'on ait eu depuis François Mitterrand »

  • À propos de François Hollande
  • BFM TV, 10 octobre 2014

Ce qu'il possède

  • 112, avenue des Chênes, 06250 Mougins
  • 22-28, avenue Montrose, 06400 Cannes
  • 28, Avenue Duquesne, 75007 Paris

Currently your browser does not use a PDF plugin. You may however download the PDF file instead.

Sa nébuleuse