Gilles Deleuze

Il a dit

« De telles expériences ont pour but de faire que les enfants expriment et libèrent leurs fantasmes au sein d’un groupe scolaire [...] Sans doute impliquent-elles, de la part de celui qui les mène, beaucoup de délicatesse et des techniques élaborées. Mais justement il me semble que l’instituteur en question dans les articles cités fait preuve de toutes les qualités nécessaires. [...] Je ne crois pourtant pas qu’elles mènent les enfants à la paresse ou à l’anarchie, ni surtout à faire ce que les fantasmes expriment. Elles mènent au contraire à de nouvelles formes d’organisation, et à une discipline de fantasme opposée au refoulement actuel bien autrement dangereux. En tout cas, elles feront inévitablement partie de la pédagogie de demain. »

  • Jules Celma, Journal d’un éducastreur, éd. Champ libre, 1971, p. 136