Grand Orient de France

Ils ont dit

« Nous n’avons plus droit à l’illusion. Il nous faut désormais reprendre les combats comme l’ont fait les francs-maçons célèbres, mais aussi les anonymes illustres, mais aussi méconnus. [...] Alors que le monde profane relaie et amplifie les discours de haine et d’exclusion, [...] de toute part, ses adversaires lancent l’offensive. Ils sont au choix, les différentialistes, les ethnicistes, les racialistes, les tenants du relativisme culturel. Ils essentialisent sans cesse. Ils pratiquent l’assignation identitaire à tel point que « l’identité » est leur mot fétiche. Il y a bien sûr parmi eux les légions d’une extrême droite qui a toujours récusé l’universalisme. [...] C’est cette même idéologie, désormais revendiquée par des fractions de la gauche et de l’extrême gauche [...] avec la caution, toute honte bue, d’universitaires et d’intellectuels. »


« Ouvert à tous, ce colloque a pour thème Construire l'Europe, construire le monde. Pour nous l'Europe, ce n'est pas une fin, c'est une étape vers un monde sans frontières et ce n'est pas un continent, c'est une idée, une certaine conception de l'Homme fondée sur la culture, sur la liberté et le progrès.

Nous voulons en quelque sorte nous situer un peu comme un corps intermédiaire entre la société, le pouvoir politique, et être une sorte de centre de savoir, de connaissance et d'influence. »

  • Jean-Michel Quillardet, déclarations tenues à l'occasion du rassemblement maçonique international à Strasbourg, 2-3 juin 2007

Leur nébuleuse