Jacques Delors

Il a dit

« [Les partisans du "non"] sont des apprentis sorciers. [...] Moi je leur ferai un seul conseil : Messieurs, ou vous changez d'attitude, ou vous abandonnez la politique. Il n'y a pas de place pour un tel discours, de tels comportements, dans une vraie démocratie qui respecte l'intelligence et le bon sens des citoyens. »

  • Déclaration tenue Quimper lors de la campagne pour le traité de Maastricht, 29 août 1992

« Supposons que les nouveaux dirigeants soviétiques se maintiennent au pouvoir et s'efforcent de trouver une voie moyenne ; nous vivrions certes dans un contexte plus risqué, mais cela pourrait avoir des aspects positifs. D'une part les ardeurs nationalistes se calmeraient ; or l'explosion des nationalités était précisément ce qui pouvait le plus endommager la construction de l'Europe. »

« [À propos de l'ouvrage de Jean-François Revel, La Tentation totalitaire] J'ai été profondément choqué par trois affirmations de ce livre. Premièrement une assimilation du communisme et du nazisme ; deuxièmement le monopole de la violence par le communisme, alors que la violence est un phénomène très partagé puisqu'il suffit de parler des guerres coloniales, des interventions américaines ou en Amérique du Sud ; enfin par une critique sans nuance des pays communistes. »

  • « Apostrophes », Antenne 2, 16 janvier 1976

Sa nébuleuse