Julien Dray

Il a dit

« Il faut faire cette éducation du pays pour qu’il apprenne que désormais son avenir c’est le métissage »

  • 2008

« [À propos du traité de Maastricht] Oui, pour aller de l’avant dans les conquêtes sociales, il n’est d’autre avenir que la Constitution de l’Europe. »

  • Déclaration à l'assemblée nationale, 6 mai 1992

« Je suis le seul parlementaire français d'origine séfarade [...] Sans le vouloir, je représente une communauté. Mes grands-parents sont devenus français en vertu du décret Crémieux de 1870 [...] Dans mes plus jeunes années, la question de la nation me rasait. Je dois dire qu'en exerçant la fonction parlementaire, j'ai intégré cette dimension. »

« Je suis un vrai juif, pas un mélangé. Je ne me suis pas découvert une nature de juif en cours de carrière. »

  • Actualité juive, 7 octobre 1988

« Notre idée directrice était de radicaliser les mouvements que nous parvenions à susciter ou à développer. Nous faisions en leur sein, même si nous les dirigions, une surenchère constante : des clivages apparaissaient ? Tant mieux. Notre but était de faire progresser les éléments les plus radicaux et de les recruter. Nous ne nous comportions pas comme responsables du mouvement. Nous étions préoccupés que de son aile "révolutionnaire". Ainsi cherchions-nous à dégager l'"extrème gauche" de son aile "réformiste". »

  • SOS Génération : Histoire de l’intérieur du mouvement des jeunes de novembre-décembre 1986, éd. Ramsay, 1987

« [À propos de SOS Racisme] Nous avons préféré rester nous-mêmes, à l'écart de toute mouvance politique, y compris le PS. Nous souhaitons seulement devenir un grand mouvement de la jeunesse contre le racisme et pour les droits de l'homme. »

« Moi c'est bien compliqué. Juif, d'origine pied-noir et Français par décret. Mes ancêtres étaient arabes d'un certain point de vue puisqu'ils étaient conseiller du calife d'Alger. »

Sa nébuleuse