Laurent Fabius

Il a dit

« Le front Al-Nosra fait du bon boulot en Syrie, il est difficile de les désavouer. »


« Le groupe terroriste dont il s’agit n’est pas un État. Il voudrait l’être, mais ne l’est pas, et c’est lui faire un cadeau que l’appeler ainsi. Je recommande même de ne pas utiliser l’expression "État islamique", car cela occasionne une confusion entre l’islam, l’islamisme, et les musulmans [...]. Il s’agit, mesdames et messieurs, de ce que les Arabes appellent "Daesh" et que j’appellerai pour ma part "les égorgeurs de Daesh" ! »

  • Conférence de presse gouvernementale en tant que ministre des Affaires étrangères sous le gouvernement de Manuel Valls, 10 septembre 2014


« J'ai appris avec émotion le décès du général Giap. Ce fut un grand patriote vietnamien, aimé et respecté par tout son peuple pour le rôle éminent et fondateur qu'il a joué dans l'indépendance de son pays. »


« Le régime syrien doit être abattu et rapidement [...] Bachar al-Assad ne mériterait pas d'être sur la Terre »

  • Laurent Fabius est alors ministre des Affaires étrangères
  • « Fabius : «Assad ne mériterait pas d'être sur la Terre» », LeParisien.fr, Le Parisien, 17 août 2012 (lire en ligne)


« Quand la Marianne de nos mairies prendra le beau visage d'une jeune Française issue de l'immigration, ce jour-là, la France aura franchi un pas en faisant vivre pleinement les valeurs de la République. »

  • Déclaration au congrès socialiste de Dijon, 17 mai 2003


« Cette démarche s'inscrit dans l'élaboration d'une économie européenne forte. Elle va dans le sens de l'histoire de notre continent. On ne fait pas la guerre à un voisin qui a la même monnaie. Nos enfants profiteront pleinement de cette construction monétaire d'anticipation. »

  • 9 avril 2001


« La politique est une éthique, les droits de l’homme sont la jeunesse du monde et l’antiracisme est l’âme de la France »

  • Le cœur du futur, éd. Calmann Levy, 1985

Sa nébuleuse