Louis-Georges Tin

Il a dit

« Le Blanc, il est dans un pays où il bénéficie d'un privilège : le privilège d'être Blanc dans un pays où la domination...quand vous êtes Blancs, vous avez accès à un certain nombre de choses... [...] Mais si vous êtes Noir, vous aurez trois fois plus de chance d'être au chômage, trois fois plus de chances d'être ouvrier, etc. »


« Il y a le racisme de la domination et le racisme des dominés. [...] Si on prend l'exemple de la pauvre dame [qui serait victime de racisme anti-blanc, ndlr], on est malgré tout dans un système, dans une situation sociale dans laquelle, a priori, le rapport à ces dominants est dans un sens et pas dans l'autre. [...] C'est moins grave car c'est l'arme de la résistance mal intelligente. »


« Le CRAN a lancé la campagne des statistiques ethniques, en faisant des statistiques ethniques et je ne suis toujours pas en prison, comme vous voyez »


« Je ne vois pas pourquoi ce serait plus compliqué de faire une loi qui définisse effectivement la couleur, les origines ou l'identité raciale que de faire une loi sur le handicap — ce qu'on a réussi à faire. »


« Nous travaillons à une coalition des Noirs du monde »

« L'hétérosexisme est cette illusion collective qui fait de l'hétérosexualité l'horizon de toute existence humaine, a priori. Cette représentation n'est pas forcément moins violente que l'homophobie. »

  • Dictionnaire de l'homophobie, éd. Presses Universitaires de France, 2003

Sa nébuleuse