Malek Boutih

Il a dit

« Quand je regarde le centre des jeunes détenus de Fleury-Mérogis [...], je constate que la proportion de jeunes des minorités visibles — Africains, Maghrébins — est exceptionnel par rapport à ce qu’ils représentent dans la société française. »

  • « On n'est pas couché », France 2, 10 novembre 2010


« Je vais souvent dans les banlieues et je constate que les comportements de délinquance touchent de plus en plus les jeunes de ces quartiers, et donc issus de l'immigration. Une sorte de confusion s'est installée dans leurs esprits, entre la révolte qui peut être un sentiment légitime et la violence. Au nom de cette révolte contre les discriminations et le racisme, on justifie les comportements violents. Je suis contre ça. Derrière les discours un peu branchés, compréhensifs, on est en train de pousser toute une jeunesse vers les portes de la prison. »

Sa nébuleuse