Olivier Besancenot

Il a dit

« Une manière de discréditer le Che, c’est de dire que c’était un bourreau sanguinaire. »

  • « Le Grand Journal », Canal+, 1er octobre 2007


« Ce que je veux, c’est la révolution. Les révolutions sont toujours pacifiques au début. C’est quand les classes dominantes réagissent que ça dégénère. Pour éviter le bain de sang, il faut donner des armes à la population. Au Chili, si Allende avait accepté d’armer la population comme on le lui demandait, ça se serait sûrement mieux passé. »

  • Révolution ! 100 mots pour changer le monde, éd. Flammarion, 2006


« Mon petit vélo à moi, c’est de faire la révolution. »

  • Révolution ! 100 mots pour changer le monde, éd. Flammarion, 2006


« Je suis contre l’Union européenne telle qu’elle s’est construite, une Europe forteresse, riche, blanche et chrétienne. »

  • Déclarations tenues lors campagne présidentielle 2007

Sa nébuleuse