Thomas Guénolé

Il a dit

« Autrement dit, le "monstrueux jeune de banlieue" n'est rien d'autre qu'un croquemitaine de synthèse des peurs obsessionnelles habituelles du courant réactionnaire de la société française. »


« [...] plus de 98% des jeunes de banlieue ne sont ni criminels, ni délinquants, ni dans des bandes. »


« l'unanimité des Français de confession musulmane condamne catégoriquement vos attentats et votre obscurantisme moyenâgeux. »


« Si vous votez pour [le FN], c'est que vous êtes raciste »


Les électeurs de la droite et du centre « croient que les Arabes ont un problème d’intégration alors que je pense que c’est surtout la France qui a un problème de racisme. »


« La diabolisation du rap français a assez duré »


« Le parler des banlieues n'est pas, pour citer le sexagénaire Alain Finkilekraut, un "sabir simpliste, hargneux, pathétiquement hostile à la beauté et à la nuance". Venu de nos banlieues pauvres, le rap français n'est pas non plus un courant musical foncièrement obsédé par l'argent et les filles faciles, dans une éructation permanente de sauvagerie matérialiste. »

« Le mot "islamophobie" sert à diaboliser la critique de l’islam ? Faux (...) on ne soulignera jamais assez ceci : l’échec des groupuscules islamo-communautaristes à séduire en masse les Français de confession musulmane, c’est une preuve supplémentaire du profond républicanisme de ces derniers, qui exigent donc bien d’être traités comme des citoyens à part entière de la République, et non pas en tant que "communauté musulmane" »



« Bien évidemment, si d’aventure les terroristes [du 13 novembre 2015] se revendiquent de l’islam, alors nous aurons le concert habituel de sommations envers les musulmans en général, les imams en particulier, pour qu’ils se désolidarisent des attentats. C’est aussi crétin et insultant que d’exiger d’un chrétien américain qu’il se désolidarise des attentats du Ku-Klux-Klan, qui se revendiquait du christianisme, mais peu importe. »

« Non, déchristianiser les jours fériés n'est pas un «délire» »



« Oui, les Français sont lourdement racistes. Ce n’est pas une opinion : c’est un constat scientifique. »

  • « Oui, les Français sont racistes : alors parlons-en », Thomas Guénolé, L'Obs, 16 avril 2015 (lire en ligne)