Ils ont dit

« Les résultats du premier tour des élections présidentielles de ce dimanche 23 avril, font de celles qui suivront, le 7 mai prochain, un rendez-vous déterminant, pour épargner à notre pays l’aventure, la menace de la division et la mise à mal d’une laïcité apaisée et fraternelle.

L’Union des Organisations Islamiques de France appelle tous les musulmans de France, par-delà leurs opinions politiques, à ne pas se relâcher à cette occasion, et à aller voter massivement pour faire barrage aux idées de xénophobie et de Haine et donner au candidat Emmanuel Macron, le score le plus large. Par ce choix, nous espérons cohésion et prospérité à notre pays. »

Bernard Cazeneuve avec Amar Lasfar (au centre) le président de l'Union des Organisations Islamiques de France et un imam de Nice — 21 mars 2016
Martine Aubry avec Amar Lasfar (au centre) et le socialiste Pierre de Saintignon, en 2007, lors de l'Aïd el-Fitr

« Nous travaillons à ce que la notion de communauté soit reconnue par la République. Alors, nous pourrons constituer une communauté islamique, appuyée sur les lois que nous avons en commun avec la République, et ensuite appliquer nos propres lois à notre communauté. »

  • Amar Lasfar, Hommes et migrations, n°1218, mars-avril 1999